Aller au contenu principal
Les 13 solidaires
Jade et Lorenzo
Mini-entrepreneur
Mini-Entreprise L
Occitanie

Paroles de mini-entrepreneurs

 Nous avons eu l'occasion, début juillet, d'avoir Jade et Lorenzo en visioconférence. Deux mini-entrepreneurs du collège Louise Michel à L'Isle Jourdain (32) , qui ont eu l'idée du "Playa Book". Leur Mini-Entreprise, "Les 13 Solidaires", a été lauréate dans la catégorie collège au festival des mini-entreprises en Occitanie, mais aussi au national ! Nous avons voulu en savoir plus, découvrons comment ils ont vécu cette année en tant que mini-entrepreneurs...

1 - Est-ce que vous pouvez vous présenter ? 😊 

Jade : Je m’appelle Jade, j’ai 15 ans et je suis au collège Louise Michel à L’Isle-Jourdain (32) 

Lorenzo : Moi je suis Lorenzo, pareil j’ai 15 ans et je suis au collège Louise Michel à L’Isle-Jourdain (32) 

2 - Avec vos mots, pouvez-vous me parler de la Mini-Entreprise ?  

Lorenzo : pour moi c’est une première expérience pour rentrer dans la “vraie vie”, travailler en entreprise. C’est un véritable entrainement à la vraie vie, un moyen d’y entrer plus facilement en tous cas. 

Jade : C’est une expérience qui nous entraîne à la vie en entreprise et nous fait découvrir de nouvelles choses. Cette expérience nous a permis de gagner de nouvelles compétences comme par exemple la maturité ou la confiance en soi, travailler en équipe ou encore l’organisation (il a fallu bien s’organiser pour terminer à temps notre projet et respecter les deadlines) 

3 - Pouvez-vous nous parler de votre idée ? Pourquoi avez-vous choisi cette idée ?

Jade : Au début, nous avons eu plusieurs idées.... D’abord on voulait réagir sur les sujets comme la surconsommation (eau ou gaspillage alimentaire) mais le contexte du Covid et la fermeture des commerces dits non-essentiels nous a donné l’idée du Playa Book. Le “Playa-book” c’est un transat en bois qui permet de reposer les manuels sur les bureaux. Mais cela peut également servir pour poser un livre de recettes à la cuisine 

Lorenzo : Le principe de notre entreprise, c’est finalement plus sur notre état d’esprit que sur le produit lui-même. C’est à dire, que nous avons souhaité miser sur la solidarité, surtout avec les commerçants locaux. On a apporté notre aide aux commerces jugés non-essentiels durant la crise sanitaire, on a été partenaire avec eux 

Jade : C’est pour ça qu’on a appelé notre Mini-Entreprise “Les 13 Solidaires” !  

4 - Votre plus grande fierté sur cette année de Mini-Entreprise ? 

Lorenzo : Pour moi, c’est surtout sur les compétences gagnées... j’ai gagné en autonomie, j’ai appris à savoir me débrouiller, à travailler en équipe. Au début, ça n’a pas été évident, on a eu un peu de mal à s’entendre mais au final, c’est ça dont on peut être le plus fiers c’est qu’on a pu travailler tous ensemble, la solidarité a été mise à l’honneur !  

Jade : le fait d’avoir remporté le prix collège au championnat national c’est aussi une grande fierté ! On est super fiers d’être arrivés jusque-là... quand on a démarré la Mini-Entreprise on ne pensait même pas gagner le prix collège Occitanie. On n'était pas partis dans cette optique là en tous cas 

5 - Votre plus grande difficulté ?  

Jade : Au début, ça a été de trouver l’idée... On a pris du retard car on avait du mal à tous se mettre d’accord, ça nous a beaucoup retardé.  

Lorenzo : en fait on avait plusieurs projets au début, tout le monde avait des idées différentes... et ce qui nous a fait perdre un peu de temps c’est qu’il fallait convaincre tout le monde et choisir finalement qu’une seule idée. 

6 - Comment avez-vous géré les ressources humaines dans votre Mini ?  

Lorenzo : On avait un système particulier parce qu’en fait on voulait, pour rester dans l’optique de solidarité, diriger à tour de rôle. Du coup nous avons suivi le modèle des empereurs romains car la civilisation romaine était très développée et très puissante, nous avons donc choisi un système de consulat. Chaque mois, nous avons élu un nouveau consul mais tout le monde participait à la prise de décision finalement. Tout le monde savait tout ce qui se passait.  

7 - Si vous deviez retenir une capacité développée ?  

Jade : L’esprit d’équipe. Personnellement, je n’avais jamais travaillé sur un projet où il fallait collaborer avec autant de personnes. Un projet en classe à 2 oui, mais trouver une idée en étant 13 ça a été plus compliqué, je ne l’avais jamais fait 

Lorenzo : La maturité. Nous avons tous dû apprendre à accepter l’opinion des autres, apprendre à faire des compromis, et pour ma part j’ai beaucoup développé cette compétence-là. 

 

En une phrase, si vous deviez convaincre un camarade à rejoindre l’aventure ? 

Lorenzo : C’est une expérience super cool ! Il faut le faire dans la vie, au moins une fois. C’est incroyable juste le fait de se dire qu’on développe tout de A à Z, qu’on part de rien et qu’on termine avec un projet complétement fini et dont on peut être fier, tous ensemble. C’est hyper satisfaisant ! Je suis très content d’avoir bénéficié de cette expérience !  

Jade : C’est très satisfaisant de se dire qu’on a fait partie d’une Mini-Entreprise ! Ce n’est pas donné à tout le monde de développer une entreprise, heureusement que nous avons eu le soutien de nos enseignants pour nous aider à faire tout ça !