Aller au contenu principal
Éric RINGENBACH Entreprendre Pour Apprendre Grand Est
Éric RINGENBACH
Encadrant
Mini-Entreprise L
Grand Est

Témoignage Eric RINGENBACH

Cela fait maintenant sept ans que l’on accompagne des jeunes sur le projet Mini-Entreprise L®. Le lycée des métiers de l’ingénierie et des créations industrielles Georges BAUMONT accueille des sections générales, technologiques et professionnelles et c’est tout naturellement que l’on a proposé à l’ensemble des lycéens volontaires, tous niveaux et toutes sections confondus, de participer à ce projet ambitieux. C’est un véritable atout de faire fonctionner ensemble des élèves aux profils si différents. Chacun peut s’appuyer sur les compétences spécifiques des autres.

La présence d’un mentor permet de faire le lien avec le milieu professionnel et d’apporter toute son expertise sur des thèmes spécifiques à l’entrepreneuriat. Cette année, M. DE BECKER, PDG de OREST Group, les a surtout dirigés dans la construction d’un business plan. Il est également important de pouvoir s’entourer de partenaires qu’ils soient techniques, financiers ou en gestion de projet.

L’association Entreprendre Pour Apprendre Grand Est propose des outils pédagogiques de grande qualité, sous différents formats (documents, feuilles de calculs, vidéos) qui permettent aux élèves d’être rapidement autonomes dans la conduite du projet.

Ce projet apporte bien évidemment des compétences entrepreneuriales indéniables aux élèves, mais c’est avant tout une incroyable aventure humaine qui permet à chacun, sous différents aspects, de prendre confiance, de s’affirmer, de porter un projet en groupe, de grandir. Le championnat des Mini-Entreprises est toujours un moment exceptionnel. Voir tous ces jeunes présenter leurs projets avec tant de dynamisme, de joie et de fierté me motive chaque année à promouvoir cet outil auprès de nos élèves. Je suis d’autant plus convaincu par la force de ce projet lorsque j’entends les témoignages d’anciens Mini-Entrepreneurs qui, durant leurs études supérieures, lors d’un entretien d’embauche ou même dans leur vie professionnelle font référence à leur expérience mini-entreprise. Un seul regret, le nombre insuffisant de projets Mini-Entreprise dans certaines régions, en particulier la nôtre.

Enfin, je tenais à féliciter les membres de l’association Entreprendre Pour Apprendre de chaque région qui encadrent les projets, assurent un suivi régulier et font preuve de réactivité même pendant la période de confinement en proposant un championnat différent, mais tellement important pour nos élèves.